Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Annuaire

PEREZ Emilie

Docteure-UNS
Dynamique des Peuplements et des Paysages
Monuments, Textes, Images dans les sociétés anciennes et médiévales

L’enfant au miroir des sépultures médiévales (Gaule, vie-xiie siècle)

Émilie Perez

Emilie Perez

Entre le VIe et le XIIe siècle, en Gaule, le traitement funéraire des enfants connut certaines évolutions, corrélées à une transformation plus large de l’espace des morts. À la lumière d’une étude pluridisciplinaire, qui combine l’analyse des sources écrites (hagiographiques et normatives), archéologiques et biologiques du haut Moyen Âge, je propose d’appréhender l’organisation des sépultures et les modes d’inhumation des enfants, à travers l’analyse de seize sites funéraires, sept nécropoles rurales et neuf cimetières, utilisés du VIe au XIIe siècle. Le développement d’une nouvelle méthode de répartition des enfants en classes d’âges « sociales » (0-2, 3-7, 8-12, 13-17 ans) a permis de repérer des césures et des étapes importantes durant l’enfance, notamment autour de l’âge d’un et de sept ans, qui témoignent de l’évolution de l’identité sociale et se manifestent différemment selon les contextes.
Dans les nécropoles, le mobilier déposé auprès des enfants s’accroît en qualité, en quantité et en diversité à partir de huit ans, le genre étant marqué de manière beaucoup plus nette. L’analyse des sources hagiographiques et normatives des VIe-VIIIe siècles permet de lier ce phénomène à la puberté et à l’entrée dans l’âge adulte. Dans les cimetières, on observe un processus de regroupement des tombes d’enfants, attestant une sorte de sectorisation de l’espace funéraire selon l’âge des individus, sans doute vers l’époque carolingienne : les enfants de moins de sept ans sont, en effet, inhumés au plus près des murs des édifices ecclésiaux, selon une tendance qui semble perdurer jusqu’à la fin de la période médiévale. La multiplication des tombes de fœtus et de périnataux aux XIe-XIIIe siècles semble montrer que le baptême, rite fondamental d’intégration à la société chrétienne, ne conditionne pas nécessairement l’accès à l’espace pourtant sacralisé du cimetière. Cette étude montre le rôle primordial joué par l’âge dans la vie et dans la mort des enfants médiévaux.

Children in the light of medieval burials (Gaul, 6th-12th centuries AD)

Between the 6th and 12th century AD in Gaul, we notice an important evolution of funeral rites and treatment of children graves, in parallel with a larger transformation of death space. Based on a multidisciplinary approach, combining the analysis of written sources (hagiographic and normative), archaeology and bioarchaeology, I reconstructed the spatial organization of children graves and burial rituals through the analysis of seven Merovingian cemeteries and nine churchyard burials, in use from the 6th to the 12th century. The development of a new method, which breaks down children distribution into "social" age groups (0-2, 3-7, 8-12, 13-17 years), enabled me to identify shifts and important stages during childhood around the age of one and seven years old. They highlight evolving social identity and present differently depending on the context. In Merovingian cemeteries, grave-goods were of better quality, and more diverse and numerous starting around eight years old, and gender was emphasized much more clearly. The analysis of hagiographic and normative sources dated to the 6th-8th centuries allows the link to puberty and starting adulthood. In churchyard burials, children graves were grouped together and space was structured around age, which seems to characterize the Carolingian period. Children under seven years old have been encountered in preferential areas located closer to church walls, a movement which persists until the end of the medieval period. The increasing amount of fetus burials and perinatal graves during the 11th-13th centuries suggests that baptism, the fundamental integration rite to Christian society, does not condition the access to sacred cemetery during most of the Middle Ages. This study shows the essential role of age in the lifecycle and death of medieval children.

Bibliographie

  • Travaux universitaires

Émilie Perez, 2013, L’enfant au miroir des sépultures médiévales (Gaule, VIe-XIIe siècles). Thèse de doctorat en Histoire et Archéologie, Université de Nice Sophia Antipolis, Nice.
Émilie Perez, 2006, Les sépultures privilégiées : apport de l’anthropologie biologique à la connaissance historique. Mémoire de Master 2, Université de Nice Sophia Antipolis, Nice.
Émilie Perez, 2005, Etude anthropologique des ossements de l’église de Sainte-Marie du Flayosquet (Draguignan, Var), Mémoire de Master 1, Université de Nice Sophia Antipolis, Nice.

  • Articles dans des publications à comités de lecture

Emilie Perez, 2011 « Les enfants dans les cimetières médiévaux (VIIe-XIe siècle) : observations et hypothèses à propos de quelques données archéologiques », Le corps des anges : Réflexions sur les pratiques funéraires autour de l’enfant mort au Moyen Âge. Actes de la journée d’études de Blandy-les-Tours du 14 Novembre 2009, Silvana Editoriale, pp.57-69
Emilie Perez, 2010, « La place de l’enfant dans l’espace funéraire du haut Moyen Âge (VIe-Xe siècles) », Cahiers d’Histoire, Université de Montréal, 29, 2, pp.119-136
Emilie Perez, 2008, « Etude anthropologique des squelettes de l’église Sainte-Marie du Flayosquet », Archéologies de Provence et d’ailleurs, Mélanges offerts à Gaëtan Congrès et Gérard Sauzade, Bulletin archéologique de Provence, supplément 5, pp.709-722

  • Communications et posters

Emilie Perez, 2013, « L’enfant dans le cimetière médiéval : vers une nouvelle organisation funéraire ». Communication présentée aux 35e Journées internationales de l’abbaye de Flaran, Le cimetière au village à l’époque médiévale et moderne, 11-12 octobre 2013, Valence sur Baïse.
Emilie Perez, 2013, « L’interprétation des fosses vides dans les nécropoles médiévales (VIe-VIIIe siècles) : une méthode pour mesurer la sous-représentation des enfants ». Poster présenté au XIXe Colloque d’Archéométrie du Groupe des Méthodes Pluridisciplinaires Contribuant à l’Archéologie (GMPCA), 22-26 avril 2013, Caen.
Emilie Perez, 2012 « L’allaitement et le sevrage : une pratique socioculturelle au miroir des textes du haut Moyen Âge (Ve-VIIIe siècles) ». Communication présentée au séminaire Autour des populations du passé : approches sanitaires. La question du sevrage (INED-CEPAM-CNRS et LAMPEA-CNRS), 5 juin 2012, Sophia Antipolis.
Emilie Perez, 2011 « Des nécropoles mérovingiennes aux cimetières paroissiaux : à propos de l’évolution du traitement funéraire des enfants pendant le haut Moyen Âge ». Communication présentée au séminaire l’organisation des espaces funéraires du Moyen Âge à la lumière de l’anthropologie biologique (CEPAM-CNRS et Université de Nice), 25 mars 2011, Nice.
Emilie Perez, 2009 « Regroupés ou dispersés ? Evolution de la place des tout-petits dans les nécropoles et les cimetières du haut moyen âge (Ve-XIe siècles) ». Communication présentée aux Rencontres autour de la mort des tout-petits, Table-ronde du GAAF (Groupe d’anthropologie et d’archéologie funéraire), 3-4 décembre 2009, Saint-Germain-en-Laye.
Emilie Perez, 2009 « Bilan anthropologique de la fouille de la chapelle Saint-Sauveur de Lérins ». Communication présentée au Séminaire Méthodes et Perspective de l’archéologie tardo-antique et médiévale. A propos de deux fouilles récentes : Saint-Honorat de Lérins et l’église Notre-Dame de la Colline du Château, CEPAM-CNRS UMR 7264 and Université de Nice.

  • Organisation de séminaires

Michel Lauwers, Emilie Perez, 10 Février 2012. « Nécropoles, cimetières et occupation du sol dans l’Occident médiéval », organisé et financé par le CEPAM-CNRS UMR 7264, Nice.
Emilie Perez, Michel Lauwers, 25 Mars 2011. « L’organisation des espaces funéraires du Moyen Âge à la lumière de l’anthropologie biologique », organisé et financé par le CEPAM-CNRS UMR 7264, Nice.

  • Rapports

Emilie Perez, 2011, « Analyse anthropologique des sujets immatures de la Colline du Château : bilan et perspectives ». Rapport d’étude anthropologique remis au Service Archéologique de la ville de Nice, dans le cadre du PCR « Colline du château », Nice.
Emilie Perez, 2007-2010 « Rapport d’anthropologie biologique, Saint-Sauveur, Saint-Honorat de Lérins ». Rapport d’étude anthropologique remis au CEPAM-CNRS UMR 7264 pour la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de PACA, dans le cadre de la fouille programmée de Saint Honorat de Lérins, Cannes (06).


Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte