Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Annuaire

COMMODARI Arianna

Doctorante- UNS - Dynamique des Peuplements et des Paysages

Contact : arianna.commodari@cepam.cnrs.fr

Cursus Universitaire
2012 : Master 2 recherche en Archéologie à l’Université de Pise (Italie).
Mémoire : " La colonizzazione romana e medievale nella Pianura di Pisa. Studio della morfologia rurale e urbana e delle dinamiche di trasformazione." sous la direction de Nella Maria Pasquinucci.

Publications
Commodari A. 2013, "Pianificazioni agrarie antiche e medievali nella Pianura di Pisa” , Agri Centuriati, 10, 2013, pp. 41-56.

Sujet de Thèse
La colonisation romaine et médiévale dans la Plaine de Pise. Analyse morphologique et étude des dynamiques paysagères.
Directeur de Thèse : Ricardo González Villaescusa
Tutrice : Marie Jeanne Ouirachi
Codirecteur : Pier Luigi Dall’Aglio (Université de Rome La Sapienza) - (Cotutelle)
Date de Début : 17/01/2014

Résumé
Le projet de recherche, à travers une approche transdisciplinaire, vise principalement à reconstruire l’évolution historique et morphologique de la Plaine de Pise, une grande plaine alluviale côtière qui s’étend sur environ 1000 km2, située dans la partie nord-occidentale de la région Toscane (Italie). Il s’agit d’une vaste plaine que s’est formée pendant le Pléistocène Supérieur et l’Holocène, connue pour la fertilité et la productivité de ses terres.
Dans la plaine sont conservées des traces de la centuriation qui fut construite après la déduction de la colonie romaine Opsequens Iulia Pisana qui intervient dans les dernières décennies du Ier siècle av. J.C. : l’acquisition du statut de colonie entraîna des transformations urbaines, ainsi qu’une opération d’arpentage et l’installation d’un peuplement rural dispersé. Dans la portion de territoire comprise entre les villes de Pise et de Cascina, la centuriation présente un bon état de conservation et structure de manière significative la morphologie actuelle du paysage à travers les rues, les canaux et les fossés qui suivent l’orientation du système agraire ancien. L’étude d’un territoire côtier morphologiquement aussi complexe que celui de la plaine de Pise, dans laquelle sont conservées des traces de centuriation, est d’un intérêt particulier pour comprendre les solutions adoptées par les arpenteurs romains à l’époque de la déduction de la colonie de Pise ; elle permet également d’analyser le processus de transformation et transmission des anciennes divisions agraires au cours des siècles. Ainsi, la prise en compte de l’époque médiévale, qui parait avoir constitué une étape essentielle dans la formation du paysage de Pise, dans la « reconstruction » des centuries et dans la construction des nouvelles formes de planification urbaine et agraire, sera fondamentale pour la compréhension de ce processus.

Objectives du doctorat
Le projet de recherche a pour but de reconstituer l’évolution historique des systèmes d’occupation de la plaine de Pise dans la longue durée, en tenant compte des transformations des systèmes agraires, des réseaux hydriques et de l’environnement depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, avec un intérêt particulier pour les époques romaine et médiévale. Les profondes transformation survenues pendant la colonisation romaine (phénomène qui a concerné toutes les plaines de l’Etrurie Septentrionale avec la déduction de nouvelles colonies et la mise en place des opérations d’arpentage) et pendant le Moyen Age (qui voit la fondation de nouveaux bourgs et le probable aménagement des territoires proches des nouveaux centres) nous oblige à aborder des problématiques historiques et archéologiques relatives à ces amples phénomènes de conquête et d’appropriation des territoires. La recherche, fondée sur une approche archeogéographique et donc sur l’analyse des formes du paysage, traite aussi la question de la transmission et de la transformation de la morphologie agraire et urbaine au cours des siècles en tenant compte de l’évolution du système hydrographique et des caractéristiques géologiques et géomorphologiques de l’environnement.
Le support SIG permettra d’intégrer la documentation cartographique relative à la plaine, ainsi que les informations se rapportant aux sites d’époque romaine localisés grâce aux nombreuses prospections de surface effectuées dans les années passées, ainsi qu’aux centres médiévaux (églises, pievi, villages, bourgs) connus par les sources médiévales et par les toponymes encore aujourd’hui localisables.
Ensuite, la création d’un modèle numérique de terrain nous permettra d’effectuer des analyses spatiales, pour comprendre le possibles relations existant entre les sites archéologiques et les sols, la pente et le microrelief. L’objectif est de proposer des scenarios probables, relatifs à l’époque romaine et médiévale, afin qu’ils puissent aider à la compréhension des dynamiques de peuplement et des transformations des anciennes divisions agraires,concernant la plaine, par rapport aux changements hydrographiques et environnementaux.


Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte