Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Équipes de recherche > Domaines de compétences > « Paléodémographie : approches démographiques et sanitaires

Paléonutrition

L’approche de la paléonutrition repose à la fois sur des données archéologiques (archéozoologiques, palynologiques, carpologiques…), paléopathologiques (rachitisme et ostéomalacie, indicateurs de stress…) et physico-chimiques (éléments traces, isotopes stables…).
 
Deux champs bien définis sont explorés dans le cadre des recherches de l’équipe : d’une part, l’estimation de l’âge du sevrage par l’examen de la structure de l’émail dentaire et, d’autre part, l’identification de changements d’habitudes alimentaires par l’analyse des micro-stries provoquées par les aliments à la surface de l’émail dentaire.

L’identification de changements d’habitudes alimentaires par l’analyse des micro-stries provoquées par les aliments à la surface de l’émail dentaire.

L’alimentation joue un rôle important dans l’équilibre des sociétés. Les choix alimentaires dépendent de facteurs multiples, comme les traditions familiales et culturelles, les interdits alimentaires d’ordre religieux ou philosophique ou les variations climatiques.
Les éléments durs contenus dans le bol alimentaire gravent à la surface de l’émail des microtraces propres à certains aliments et à certaines préparations. Si la composition du bol alimentaire ne peut être définie, en revanche sa compacité, sa diversité et sa préparation constituent des critères de discrimination des individus au sein des populations et déterminent des groupes réunis autour de mêmes traditions alimentaires.
Grâce à ces repères, la dent devient un répertoire fidèle des changements de régime alimentaire qui traduisent les transformations d’une société confrontée à de nouveaux modes de vie. Ainsi, l’analyse des micro-stries dentaires constitue une approche originale pour la compréhension des mouvements de populations.

L’âge du sevrage dans les populations du passé : estimation à partir de l’étude de l’émail dentaire.
 
Le lait maternel est un aliment complet qui apporte à l’enfant l’énergie dont il a besoin pour sa croissance et sa santé. Si l’initiation de l’allaitement maternel est largement répandue aux périodes historiques, on observe aussi des différences notables quant à sa durée, tant pour un allaitement maternel exclusif que dans l’allaitement mixte. En effet, décider quand introduire une alimentation complémentaire, et quand sevrer l’enfant totalement, suit pour partie des exigences biologiques, mais est aussi influencé par des considérations d’ordre économique, religieux, politique, culturel et social.
Cette recherche s’appuie sur les observations histologiques de l’émail dentaire et des analyses chimiques élémentaires. L’émail dentaire garde dans sa structure la trace des éléments absorbés lors de sa formation, dans l’enfance. Il constitue ainsi un enregistrement chimique exploitable pour la reconstitution de l’alimentation durant les premières années de vie. De plus, le rythme régulier de sa formation offre des repères chronologiques pour dater les changements alimentaires observés chimiquement.

Les objectifs sont triples :

- Identifier les comportements d’allaitement et sevrage dans les populations historiques ; c’est-à-dire déterminer si les enfants ont connu une période d’allaitement exclusif, d’en estimer la durée, et d’estimer l’âge du sevrage complet.
- Cerner les facteurs impliqués dans les choix concernant le processus de sevrage. Les textes historiques apportant peu d’éléments à ce sujet, les archives biologiques représentent une alternative prometteuse. Les informations obtenues au niveau de l’individu peuvent être agrégées pour former un échantillon rendant compte des tendances des pratiques d’allaitement et de sevrage.
- Et, compte tenu des nombreux bénéfices nutritionnels et immunitaires qu’apporte au nouveau-né l’allaitement maternel, comprendre les interactions entre les choix alimentaires des nourrissons et leur état sanitaire, ainsi que celui de leurs mères et les conséquences démographiques qui peuvent en résulter (sur la mortalité infantile ou l’espacement des naissances par exemple).


Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte