Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Annuaire

CASSARD Laura

Doctorante – Préhistoire et Ethnoarchéologie : systèmes techniques, espaces sociaux, transferts

Thématiques de recherche :

Sous-système technique céramique - Néolithique ancien en Méditerranée nord-occidentale – Décors – Traditions techniques

Méthodes :

Technologie des décors céramiques – Expérimentations – Tracéologie - Scanner 3D

Régions d’étude :

France (PACA, Vaucluse), Italie (Ligurie)
 

Parcours

- Octobre 2015 : Doctorat d’Histoire – Obtention d’un contrat doctoral (Bourse Ministère)
« Systèmes de production céramiques des premiers paysans du domaine liguro-provençal (VIe millénaire av. N.-E.) : traditions techniques des décors ». Direction : Didier Binder
- 2014/2015 : Master 2 Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences – CEPAM, Nice
« Les méthodes de réalisation des décors de la céramique Impresso-Cardiale (VIe millénaire cal. BCE). Expérimentations et analyse tracéologique des décors imprimés et des tests en cardiidés de l’abri Pendimoun (Castellar, Alpes-Maritimes) ». Directeurs de master : Sylvie Beyries et Didier Binder
- 2013/2014 : Master 1 Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences – CEPAM, Nice
« Contribution à l’étude de la céramique du Néolithique ancien méditerranéen. Analyse tracéologique de la décoration imprimée et des matrices en coquillages ». Directeurs de master : Sylvie Beyries et Didier Binder

Problématique et démarche

Ce projet s’inscrit dans le contexte spatio-temporel de la néolithisation de la Méditerranée du nord-ouest. Les bornes chronologiques et géographiques de cette étude se placent au VIe millénaire avant N.-E., en Ligurie et en Provence. Ce cadre d’étude permet d’approcher les premières implantations de populations sédentaires connues en Méditerranée occidentale peu après celles d’Italie du Sud. La diffusion de l’économie agro-pastorale provoque des bouleversements radicaux dans les modes de vie avec, entre autres faits marquants, l’installation durable des populations sur les territoires, l’élevage, l’agriculture et l’introduction de la céramique. En l’espace d’un millénaire, ces changements se sont propagés dans tout le bassin occidental delà Méditerranée, de façon discontinue, et les itinéraires, types de transferts et filiations entre populations, sont encore complexes à percevoir.
Cette thèse propose d’aborder ces phénomènes dans l’arc liguro-provençal par l’analyse du matériel céramique de sept sites archéologiques, en se focalisant sur les techniques des décors. Les céramiques du Néolithique ancien sont en effet majoritairement décorées et ces ornementations sont considérées comme des marqueurs identitaires qui permettent de discuter des composantes culturelles des groupes (filiations, ruptures, emprunts, innovations). Les études montrent que les différents styles régionaux possèdent des similitudes, qui reflètent la perméabilité des territoires, mais qu’ils sont aussi très diversifiés au sein de la chronologie considérée ainsi qu’entre les différents espaces géographiques concernés. Cette variabilité est le reflet d’un véritable buissonnement culturel. Les récentes fouilles permettent de renouveler et d’affiner les données et offrent un cas d’étude pertinent pour aborder les paramètres culturels, chronologiques ou fonctionnels de cette diversité ornementale.
Ce projet repose sur l’analyse des techniques de décors, encore peu développée comparativement aux approches stylistiques. Comme toutes techniques, celles impliquées dans la réalisation des décors sont diverses et s’inscrivent dans des traditions transmises et transformées dans le temps et dans l’espace. Ainsi, permettent-elles d’aborder les problématiques citées précédemment.

Programmes de recherche et collaborations

Mes recherches sont également intégrées au projet « CIMO : Céramiques imprimées de Méditerranée occidentale : recherche interdisciplinaire sur la poterie du Néolithique ancien (6ème millénaire av. N.-E.) : matières premières, productions, usages et transferts », (ANR-14-CE31-009, 2014-2018 ; partenaires : GEOAZUR, CEMEF, ICN). Responsable : Didier Binder.


Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte