Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Annuaire

GODON Martin

Responsable du Pôle Archéologie a l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes (IFEA-Istanbul) • Chercheur associé, membre de l’équipe “Préhistoire”

martin.godon@ifea-istanbul.net
mgodon@gmail.com
www.ifea-istanbul.net

Thématiques de recherche : Néolithisation proche-orientale et développements culturels en Anatolie Centrale.

Méthodes : Fouilles programmées, Technologie céramique, Etude du Quaternaire.
Régions d’étude : Proche-Orient, Anatolie (Turquie).

Parcours

  • 2014-actuellement : Responsable du Pôle Archéologie de l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes (Istanbul), directeur de la Mission Melendiz du MAEDI, collaboration Cépam aux fouilles du site de Tepecik-Çiftlik (dir. Erhan BIÇAKÇI, Université d’Istanbul).
  • 2008-2013- Chercheur associé IFEA, membre de la « Mission Franco-syrienne du Leja » (dir. M. al-Maqdissi ; F. Braemer), fouilles du Tell Nord de Qarassa, post-doctorat TÜBİTAK-Turquie.
  • 2008-Doctorat d’Ethnologie et de sociologie comparative (Sociétés Préhistoriques), Paris X-Nanterre Université : “Les productions céramiques d’Anatolie Centrale. Développements culturels et phénomènes d’expansion du Néolithique Céramique entre 7000 et 5500 BC cal.”, direction Didier BINDER.

Problématique et démarche

Mes recherches interrogent les phénomènes d’apparition et de développement des sociétés sédentaires en Anatolie Centrale durant le Néolitique et le début du Chalcolithique (8500-5800 BC.cal.). Actuellement, mes programmes de recherche, menés dans le cadre et avec les membres de de la Mission Melendiz, se focalisent plus particulièrement sur :

  • L’analyse des phénomènes d’implantations humaines en Cappadoce au début de l’optimum climatique.
  • Le maintien et le développement de traditions techniques par l’intermédiaire de l’analyse des industries sur obsidienne, céramiques et des parures, de l’acquisition des matières premières aux produits finis.
  • L’importance d’un contrôle des sources d’obsidienne, voire des productions dans de nouveaux systèmes de diffusions vers la plaine de Konya (Çatal Höyük ) et la Cilicie (Mersin Yumuktepe ).

Programmes de recherche et collaborations

Les recherches sur le Néolithique d’Anatolie (Turquie) prennent un nouvel essor avec la Mission Melendiz Préhistorique (programme MAEDI-IFEA-CEPAM) qui vient conforter notre présence sur les fouilles de Tepecik-Çiftlik, en Cappadoce, dirigées par Erhan (Bıçakcı l’Université d’Istanbul.
La localisation de Tepecik-Çiftlik, à proximité des sources d’obsidiennes des volcans Göllü Dağ et Nenezidağ, positionne le site au cœur des problématiques liées au contrôle et à la diffusion des obsidiennes cappadociennes vers la Haute Mésopotamie, l’ouest anatolien et la Méditerranée orientale via le Taurus et la Cilicie. Outre cette particularité, la séquence de Tepecik-Çiftlik se distingue par une continuité diachronique qui, pour l’Anatolie Centrale, ne trouve son pendant qu’à Çatal Höyük, en plaine de Konya. En effet, la stratigraphie des niveaux anciens, identifiée dans les sondages, révèle une première phase d’occupation pouvant témoigner de la fin du Néolithique Acéramique, entre 8000 et 7500 BC cal. Une telle séquence permet d’appréhender les processus culturels, économiques mais aussi environnementaux qui sont à l’origine de l’abandon des grands sites du Néolithique Acéramique tel Aşıklı Höyük vers 7400 BC cal. Les niveaux anciens de Tepecik-Çiftlik s’inscrivent dans une période de développement de plus petites communautés, favorisant des niches écologiques nouvelles ainsi qu’une économie de subsistance reposant sur une grande diversité des activités agricoles, d’élevage et d’utilisation des ressources naturelles locales. Les niveaux datés de la fin du Néolithique et du Chalcolithique Ancien ouvrent de nouvelles perspectives pour identifier le développement des industries lithiques, la persistance de systèmes techniques sur plus d’un millénaire ainsi que le rôle des communautés locales dans la gestion économique des sources d’obsidiennes. Dans le cadre de son doctorat (cotutelle Cépam), Alice Vinet est en charge de l’organisation des études lithiques avec Denis Guilbeau (UMR 7055 Préhistoire et Technologie). Outre ses partenariats en Turquie avec le département de Préhistoire de l’Université d’Istanbul, le département d’anthropologie physique de l’Université d’Hacettepe, et le département de géologie de l’Université de Sakarya, la Mission Melendiz collabore avec les programmes en géologie et géomorphologie développés par Catherine Kuzucuoğlu (Laboratoire de Géographie Physique-LGP) et Damase Mouralis (Université de Rouen).

Bibliographie

Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte