Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Équipes de recherche > Domaines de compétences > Archéobotanique > Palynologie

Palynologie

Responsable : Bui-Thi-Mai

La Palynologie étudie les grains de pollens et de spores actuels et fossiles. Produits en très grand nombre par les plantes supérieures, ces éléments microscopiques sont transportés par le vent, les insectes et l’eau.

L’importance de leur dispersion varie selon les espèces et le mode de transport. L’enveloppe qui protège ces grains a une composition chimique extrêmement stable ; elle présente par ailleurs, des caractères morphologiques qui permettent de déterminer l’espèce végétale productrice.

L’analyse pollinique des formations sédimentaires organiques et humides (tourbes) a commencé au début du XXe siècle en Scandinavie mais son application aux dépôts archéologiques minéraux et secs ne s’est développée que dans les années 1960 (archéopalynologie). Cette discipline se propose de reconstituer les environnements dans lesquels les hommes ont évolué au cours du Quaternaire, de mettre en évidence l’usage de plantes utilitaires (alimentaires, à textiles, tinctoriales, médicinales…), ainsi que diverses activités humaines (déforestation, battage des céréales, rouissage du chanvre, par exemple). Le domaine funéraire constitue également un champ d’étude particulièrement fécond : les pollens conservés dans les tombes permettent de déterminer la nature des parures funéraires, celle des offrandes végétales, la saison de l’inhumation, la composition des médications à base de plantes médicinales déposées parfois dans les tombes, etc.).

Les échantillons sont collectés sur des coupes aménagées dans les sites ou dans des carottes recueillies par sondage mécanique, selon un écart relativement faible (1 à 10 cm en moyenne). L’extraction des pollens contenus dans les sédiments nécessite l’emploi d’acides pour éliminer les minéraux et de bases pour dissoudre les fractions organiques. Les pourcentages des différents pollens déterminés dans chaque échantillon constituent des spectres qui sont regroupés en un graphique établi selon l’ordre stratigraphique des dépôts. Ce document permet de suivre l’histoire du paysage végétal et de connaître l’évolution du climat au cours du temps. L’existence d’assemblages polliniques particuliers peut servir d’indicateur chronologique (phases de l’Éémien et de l’Holocène, par exemple). Pour les époques récentes de l’histoire humaine, l’analyse pollinique fournit également des informations relatives à l’impact des populations sédentaires sur le milieu environnant.

Le laboratoire de Palynologie du Cépam dispose d’une collection de référence de pollens d’Europe de plus de 2 500 taxons et d’Asie du Sud-Est de près de 1 000 espèces dont un grand nombre est disponible.

Contact

Bui-Thi-Mai
buithi@cepam.cnrs.fr
+33 (0)1 04 93 95 42 86

Lire la suite


Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte