Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Équipes de recherche > Domaines de compétences > Archéobotanique > Phytolithologie

Phytolithologie

Responsable : Patricia C. Anderson

Au cours de la croissance de la plupart des plantes, des dépôts solides de silice (SiO2) se forment dans les espaces intracellulaires et extracellulaires. Ces dépôts de silice, ainsi que d’autres dépôts minéraux (par ex. oxalates de calcium) sont appelés "phytolithes", ou "pierres des plantes".

Plusieurs taxons de plantes produisent des phytolithes avec des morphologies caractéristiques, qui constituent souvent une empreinte de la cellule, ce qui leur confère une signification taxonomique. Les phytolithes sont relâchés par ces plantes lorsque le tissu végétal dans lequel ils se forment se décompose, est brûlé ou est détruit par traitement chimique. Les phytolithes deviennent ainsi des micro-fossiles durables de la plante les ayant produit.

L’analyse des phytolithes en contexte archéologique peut être un outil précieux pour identifier l’utilisation humaine des plantes, à des fins techniques (construction, combustible) ou alimentaires. Ils peuvent se conserver sur les outils, dans les foyers et les torchis, dans les structures de stockage ou d’habitation, ainsi que les aires de travail tels les aires de battage. Les phytolithes peuvent identifier la partie de la plante (épi, tige) utilisée, stockée, traité, etc., le type de plante et le type de traitement subi (stockage, battage, décorticage, hachage avec un instrument) pendant la période archéologique. L’étude des phytolithes complète efficacement des données d’autres disciplines (palynologie, carpologie, géoarchéologie, tracéologie) pour différencier certaines techniques et pratiques alimentaires qui caractérisent des populations humaines.

Le laboratoire de phytolithologie du Cépam, fondé en 1997, est équipé pour l’extraction chimique des phytolithes à partir du sédiment des sites archéologiques ou des plantes vivantes. Il est doté d’un microscope à lumière transmise avec éclairage Nomarski et contraste de phase, idéals pour l’observation des corps transparents que sont les phytolithes. La collection de référence numérique, constituée au fur et à mesure des programmes de recherche menés au Cépam, comprend des phytolithes de plantes vivantes, une riche collection de phytolithes issus des expériences de traitement des plantes (moisson, dépiquage au tribulum, au fléau, mouture et décorticage à la meule, etc.), de prélèvements en contexte ethnographique de traitement et stockage des plantes en Espagne, Syrie et France, et enfin de sites archéologiques (France, Syrie, Israël et Chine, du Paléolithique au Moyen Âge).

Contact

Patricia C. Anderson
anderson@cepam.cnrs.fr
+33 (0)1 04 93 95 41 54

Lire la suite


Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte